Comment être indemnisé après une inondation ?

Après avoir été victime d’une inondation, demander une indemnité est un réflexe automatique pour alléger les conséquences du dégât sur le plan financier. Bien sûr, il est évident de déclarer le sinistre à son assureur et de s’attendre à ce que des équipes viennent pour une reconnaissance de l’événement. Quelles seront les procédures d’indemnisation que vous devez savoir ?

Vérifiez votre contrat avec l’assureur

Avant de procéder à des étapes que vous estimez primordiales, veillez à vérifier le type de contrat que vous avez signé avec votre assureur. Si vous n’avez pas la moindre idée sur l’assurance habitation et inondation ou si vous n’en souvenez plus, contactez directement votre assureur et demandez-lui toutes les circonstances auxquels ils devront intervenir. Cette pratique vous donnera le temps de réfléchir et évitera de gaspiller vos temps précieux à assembler tous les documents qui ne seront pas indemnisés. Et même si votre assureur prendra en charge l’indemnité des dégâts, gardez à l’esprit le montant des franchises que vous devez à votre compagnie d’assurance.

Rassemblez toutes les pièces à conviction

Il est important de réaliser un constat bien détaillé. En effet, éviter de tout nettoyer même si vous ressentez un total désordre de chez vous. Au contraire, rassemblez toutes les informations justificatives du dégât en réalisant une liste bien détaillée de tous les outils abîmés. Si possible, prenez le maximum de photo de tous les gâchis sur tous les angles de vue, notamment pour les voitures, les mobiliers, les matériels électroménagers, etc. En faisant cela, vous disposez des pièces à conviction pour l’assurance habitation et inondation. Surtout, ne jetez pas les biens endommagés bien qu’ils ne fonctionnent plus, car les compagnies d’assurances vont les étudier pour estimer les débâcles.

 Après tout cela, il vous reste à fournir des preuves tangibles à l’aide des factures prouvant que les biens sont exactement les vôtres afin de faciliter le chiffrage de toutes les pertes. Le mieux c’est d’avoir en main toutes les factures d’achat, mais les factures de réparation, contrats de location, les bons de garantie et les expertises sont également acceptables. Et que faire des biens offerts par vos proches ? Essayez de leur demander la facture s’ils ont encore en possession.

Sachez tous les biens qui pourront être indemnisés ou pas

En général, une assurance habitation et inondation devra prendre en charge tous les biens d’habitation et celui d’un endroit professionnel. Par exemple, les bâtiments, les véhicules, les bétails, les récoltes et de telles sortes sont des biens qui figurent sur le site de la Fédération des assurances. Toutefois, il y a certains biens qui ne seront pas couverts en dépit d’une catastrophe naturelle. C’est le cas des véhicules couverts au tiers, des dommages corporels, des cultures, des appareils endommagés par une haute tension électrique, des pertes indirectes ainsi que des bétails non enfermés.

Comment signer un contrat de location et souscrire une assurance habitation quand on est en colocation ?
Mon assurance habitation assure-t-elle mon mobilier de jardin ?